anatomie et croissance du crâne

synonymes : croissance crânienne – périmètre crânien – skull growth

layle crâne normal et ses sutures

le crâne humain est composé de plusieurs plaques qui correspondent à une partie de la voûte et de la base du crâne. Les plaques osseuses sont réunies par les sutures, il s’agit de zones de cartilage ou de tissu fibreux qui produisent du tissu osseux à leur jonction avec l’os : ce sont les acteurs principaux de la croissance du crâne.

doctor

les plaques osseuses de la voûte

l’os pariétal est le seul os qui ne participe pas à la base du crâne, c’est l’archétype même de l’os de membrane. les autres os (frontal, temporal, occipital) ont une partie constitutive de la voûte, un autre constitutive de la base. anat crâne

Les sutures

  • celles de la face disparaissent avec la croissance.
  • certaines suture du crâne disparaissent également :  la métopique (entre 4
    metopism série
    âge de début et de fin de fermeture de la métopique sur 355 crânes normaux

    et 9 mois), la mendosale (entre 2 et 9 mois) et l’innominée (vers 2 ans) ; selon certaines hypothèses (A Czorny), la métopique ne sert qu’à donner de la souplesse au crâne au moment de l’accouchement. cette hypothèse est
    corroborée par la dystocie plus fréquente chez les enfants porteurs d’une trigonocéphalie ou d’une scaphocéphalie.

  • la suture métopique persiste au contraire chez certaines personnes, y compris à l’âge adulte : c’est le métopisme, qui affecte environ 5% de la populationanat sutures
  • les autres sutures de la voûte (coronale, sagittale, lambdoïde) persistent jusqu’à la fin de la croissance et même au-delà.

    coronale croissance
    superposition en orientation vestibulaire d’un crâne normal (contour) et d’un crâne brachycéphale (tdm 3D)
  • la suture coronale a une disposition particulière illustrée par son contraire, la brachycéphale : la fermeture anormale de la coronale induit non seulement un raccourcissement du crâne, mais aussi une élévation de la face ; le développement normal suit donc un vecteur curviligne et non linéaire, similaire à la croissance des coquillages qui décrit une spirale d’Archimède (module qui permet d’augmenter la taille en conservant les proportions).

les fontanelles

ce sont les carrefours des sutures, qui sont présentes à la naissance et se ferment progressivement avec l’ossification de la voûte.

  • grande fontanelle ou bregma : carrefour des coronales et de la sagittalefontanelles.png
  • petite fontanelle ou lambda : carrefour des lambdoïdes et de la sagittale
  • ptérion : carrefour de la coronale, de la pariéto squameuse et de la grande aile
  • astérion : carrefour de la lambdoïde, pariéto-squameuse et mendosale

les fontanelles accessoires (pterion et asterion) jouent un rôle dans la croissance crânienne lorsque les sutures sont soudées (crâne en trèfle)macrocéph dysostose cléïdo-crânienne

par ailleurs, la grande fontanelle peut persister anormalement comme dans certaines pathologies (dysostose cléïdo-crânienne ci-contre) ; à l’inverse, sa fermeture précoce n’a aucune incidence sur la croissance tant que les sutures sont elles-mêmes perméables.

la croissance normale

croissance-fc3a9nart.jpg

les plaques grandissent par la production d’os au niveau des sutures sous l’effet de la poussée du cerveau en croissance. c’est donc le cerveau qui donne au crâne une forme harmonieuse.


ci-contre : superposition de crânes du nouveau-né à l’adulte en orientation vestibulaire, illustrant la croissance différentielle des différentes régions (R Fénart)


il existe également un remodelage de la forme par apposition d’os dans les régions en dépression, et résorption dans les régions en compression. le périoste et la dure-mère sont responsables de l’apposition comme de la résorption.
la vitesse de croissance varie suivant les régions du crâne, avec initialement une croissance très rapide de la calvaria, puis de la région frontale, enfin de la région médio-faciale et mandibulaire (figure ci-contre). les proportions évoluent donc d’une morphologie infantile jusqu’au crâne adulte

le contenu crânientableau croissance

le cervelet croît rapidement pendant les 2 premières années pour atteindre une taille quasi-adulte à 2 ans.

les proportions de la fosse postérieure et de la cavité hémisphérique se modifient donc de façon importante au cours de la croissance.croissance-cervelet.jpg

academic

la croissance crânienne est un processus intégré

avec le développement de l’enfant. ci dessous, nous mettons en parallèle la posture, le développement du crâne, les modifications de l’hydrodynamique intracrânienne, et les pathologies en fonction de l’âge.

tableau développment crâne

croissance pathologique

la croissance du crâne est inharmonieuse lorsque :

déformation XVIIIème dyn
déformation, Egypte XVIIIème dynastie
  • le cerveau ne grandit pas normalement :
    • en excès : hydrocéphalie, mégalencéphalie, tumeur
    • insuffisamment : microcéphalie
  • il existe une pulsatilité anormale du LCS :
  • il existe des contraintes extérieures : excès d’appui, déformation anténatale ou intentionnelle traditionnelle (cf. frontispice et ci-contre)
  • ou lorsqu’une suture est soudée anormalement : craniosténose
croissance par LCS
expansion crânienne par le LCS (à gauche), compression cérébrale par le crâne (à droite)

il est intéressant de noter que la pression seule ne suffit pas à faire grandir le crâne, puisque l’hypertension intracrânienne peut malgré tout apparaître. le contraste entre la croissance excessive de la macrocéphalie essentielle et de la malformation de Dandy Walker d’un part, et celle insuffisante de la pseudotumor cerebri et de la malformation de Chiari d’autre part, suggère que c’est la pulsatilité du LCS et non celle du tissu cérébral qui est le stimulus de la croissance crânienne.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :