le diagnostic anténatal des kystes intra-crâniens

layen 2 mots

les kystes sont souvent diagnostiqués en anténatal car ils sont trans-soniques. leur signification est extrêmement variable : certains n’évoluent pas, et ne nécessiteront aucune prise en charge ; d’autres progressent et nécessiteront une intervention. enfin, certain kystes sont associés à des lésions cérébrales graves. il faut donc s’attacher à préciser de quel type de kyste il s’agit, et si des lésions cérébrales sont associées, car le pronostic développemental est alors très incertain.

academic

les différentes lésions

il importe de distinguer :

  • les kystes arachnoïdiens
  • les kystes neuro-gliaux
  • les kystes du plexus choroïde
  • les cavités porencéphaliques et la schizencéphalie

les kystes arachnoïdiens de diagnostic anténatal

la prévalence des différentes localisations est différente en pré et en post-natal :

DAN kystes divers
on note la rareté des kystes sylviens en pré-natal, par rapport à leur prédominance en post-natal ; inversement, les kystes inter-hémisphériques et de l’incisure tensorielle sont retrouvés de façon égale ou prédominante en prénatal.

ceci confirme que les kystes arachnoïdiens sont des pathologies développementales, apparaissant à des âges différents suivant la topographie.

les kystes du plexus choroïde

kyste plexus
kyste du plexus choroïde

ils sont de constatation assez banale et généralement non évolutifs. dans de rares cas, ils s’associent à un blocage du foramen inter-ventriculaire de Monro, et peuvent nécessiter une intervention (fenestration endoscopique) à la naissance.

les kystes du septum

ils résultent d’un défaut d’accolement des feuillets internes des 2 vésicules télencéphaliques. quand le kyste s’étend en arrière jusqu’à la région pinéale, il prend le nom de cavum vergae. il s’agit en général d’une variante du normal, sauf dans les rares cas où le kyste se met sous pression et comprime les foramens inter-ventriculaires.

septum
kystes du septum (gauche et centre) ; cavum vergae (droite)

les kystes neuro-gliaux

ce sont des kystes dont la paroi est constituée de tissu cérébral et non méningé. ils peuvent se développer à partir des ventricules ou du parenchyme cérébral. ils sont souvent associés à des anomalies cérébrales (entre autres à un défaut de développement du corps calleux et ont alors un pronostic développemental réservé.

neuroglial inter-H
kyste neuro-glial inter-hémisphérique
neuroglial APC
kyste neuroglial de l’angle ponto-cérébelleux

les kystes porencéphaliques et la schizencéphalie

schizencéphalie bis
schizencéphalie ; noter le revêtement cortical qui tapisse les berges de la cavité

ils résultent de la détersion d’un zone d’infarctus cérébral ; chez le foetus, les berges de la cavité sont colonisées par la migration des neurones provenant de la zone germinative péri-ventriculaire. ils sont associés à un pronostic péjoratif car :

  • il y a perte de substance cérébrale
  • il s’est passé un événement grave (infectieux, vasculaire…) qui a pu impacter l’ensemble du cerveau
  • il peut exister une pathologie systémique (métabolique…) sous-jacente

doctorfacteurs du pronostic

  • le type de kyste

    DAN kyste divers devenir
    kystes de la ligne médiane : devenir développemental ; on note le pronostic réservé des kystes inter-hémisphériques et de l’incisure tentorielle.
  • l’évolutivité

    DAN progression
    kyste de la région tectale : progression entre l’aspect anténatal et post-natal
  • les lésions associées cérébrales

    DAN dorsal sack
    dorsal sack associé à une holoprosencéphalie
  • les lésions associées extra-cérébrales

    DAN kystes polykystose
    polykystose rénale

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :