qui est le perpétrateur ?

academicle profil du perpétrateurSBS perpétrateur

dans environ les 3 quarts des cas, c’est un homme, père ou beau-père de l’enfant maltraité.

il peut s’agir également d’un tiers (nourrice ou personne  vivant chez la nourrice), ce qui pose le problème de l’exposition d’autres enfants au risque de maltraitance.

le profil de l’enfant maltraité

certains facteurs favorisent la maltraitance de l’enfant : des cris « intolérables », qui sont une manifestation universelle de l’évolution de nourrisson. ceci suggère qu’une prévention doit intéresser tous les nouveau-nés.

SBS mois
superposition des données épidémiologiques des mois de naissance (tirets rouges), et des mois de maltraitance (traits bleus) ; ce sont bien les pleurs qui sont à l’origine du secouement.

parmi les facteurs de risque retrouvés, on relève une rupture du lien parent-enfant à la naissance en raison d’une hospitalisation prolongée. ces facteurs de risque permettent de définir une population à risque.

SBS profil
dans cette étude, nous avons comparé les maltraitances avouées VS les accidents survenus devant témoins indépendants. on retrouve des différences significatives entre accident et maltraitance concernant le profil de l’enfant (A) comme celui des parents (C), alors que nous n’en avons pas retrouvé entre bébé secoué et bébé battu (B et D). ces constatations confirment qu’il existe un profil du maltraité et du maltraitant, mais que le secouement et les coups n’étaient pas de nature différente

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :