les traumatismes rachidiens de la naissance

synonymes : SCIWORA – birth spinal trauma

layen 2 mots

l’accouchement peut nécessiter des manoeuvres de traction qui entrainent un étirement de la colonne, qui peut s’étirer plus que la moelle épinière, d’autant plus que l’enfant peut être hypotonique en raison d’une souffrance foetale. par ailleurs, une mauvaise position in utero peut être responsable d’une compression médullaire. La constatation à la naissance d’une paralysie par lésion médullaire est de mauvais pronostic fonctionnel et vital.

academic

SCIWORA obstétrical

physiopathologie

Il s’agit d’une lésion médullaire sans atteinte rachidienne liée à la compliance du rachis, donc une forme néonatale du SCIWORA. la présentation en siège est classiquement plus associée à un atteinte de la moelle thoracique, la présentation céphalique à une atteinte cervicale.

dans certaines observations, on a pu impliquer des facteurs favorisants :

  • une malposition du foetus in utero
  • une hypotonie liée à une anoxie
  • une pathologie sous-jacente du système nerveux (maladie du motoneurone)SCIWORA in utero pathog

dans cette hypothèse, c’est la paralysie anténatale qui est la cause de la dystocie ; il est bien sûr impossible, à partir de ces cas exceptionnels, de formuler mieux que des supputations.

prise en charge

étant donné le pronostic gravissime au plan fonctionnel (paralysie) et vital (hypoventilation), la prise en charge est essentiellement symptomatique et palliative.

l’observation ci-dessous suggère malgré tout qu’une amélioration est possible après décompression chirurgicale.

SCIWORA in utero
A foetoscanner devant souffrance foetale ; après césarienne, on constate une tétraplégie. L’IRM (B) montre une lésion médullaire qui semble transphyxiante et fait croire à une diastématomyélie ; l’intervention en urgence (C, D) retrouve des adhérence périmédullaires majeures, qui peuvent être libérées (E) ; amélioration motrice nette en postopératoire mais évolution fatale liée à une probable maladie du motoneurone au niveau du tronc cérébral.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :