la chirurgie pour méningocèle manquée

synonymes : LDM

lay

rationnel

la méningocèle manquée réalise une traction sur la moelle épinière qui entraîne une souffrance médullaire avec apparition retardée de douleurs, problèmes locomoteurs, problèmes sphinctériens, scoliose.

la chirurgie est le plus souvent prophylactique car le rapport bénéfice-risque est favorable : la chirurgie comporte peu de risques neurologiques et cicatriciels ; le risque de ne pas opérer ou d’opérer tardivement est important.

academic

la technique : pas à pas

  • en décubitus ventral sur matelas coquille
  • incision en barquette emportant la zone de peau atrophique et pileuse, en remontant assez haut pour pouvoir accéder au point de fixation de la méningocèle à la moelle
  • exposition du plan musculo-aponévrotique
  • dissection du tractus fibreux de la méningocèle jusqu’au plan musculo-aponévrotique et exposition des limites du spina bifida
  • exposition des lames sus- et sous-jacentes au tractus fibreux en sous-périosté et laminotomie en remontant assez haut pour rejoindre le point de fixation de la méningocèle à la moelle
  • on identifie le point de pénétration durale du tractus fibreux (A, B)
  • sous-microscope opératoire, incision verticale de la dure-mère circonscrivant en bas le pédicule de la méningocèle (C)
  • dissection sous-arachnoïdienne du tractus jusqu’a son attache médullaire (D)
  • section du tractus à ras de la moelle (E)
  • dissection et section du filum
  • fermeture durale au prolène 7/0, reconstitution du plan périosto-ligamentaire, repose des lames et fermetures musculo-aponévrotique et sous-cutanée au fil résorbable, surjet intra-dermique au prolène 4/0.méningocèle manquée

logo anesth

les transmissions à l’anesthésiste

anesth méningocèle manquée

retour à la page méningocèles dysraphiques

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :